GIBRAT

Lot 93
Aller au lot
Estimation :
20000 - 25000 EUR
Résultats avec frais
Résultat : 23 240EUR

GIBRAT

JEAN-PIERRE GIBRAT
Le Sursis (T.2), Dupuis 1999
Planche originale n° 17. Signée.
Encre de Chine et encre de couleur sur papier
32,9 × 39,8 cm (12,95 × 15,67 in.)

En raison des circonstances le héros s'est échappé du Service de Travail Obligatoire imposé par les nazis et est considéré comme mort , Julien rejoint nuitamment Cécile dont il est amoureux. Celle-ci lui apprend qu'elle va quitter le village après son enterrement (Julien supposé mort). Tristesse. Gibrat est un orfèvre des scènes intimistes au clair de lune. Dans un velouté de pénombre et de camaïeux bleus, la scène d'adieu est aussi brève que déchirante. Un silence, un baiser, et voici Julien qui s'en retourne dans la nuit vers sa cachette. Autour de lui, le paysage ondoie sous l'effet du vent qui chahute les branchages, les murets épousent un chemin vallonné, en écho à son imagination qui cavale. Perdu dans une image aux effets tourmentés qui rend à la perfection son désarroi, Julien perd son seul soutien dans le village et se retrouve seul, triste et désemparé, au plus profond de la nuit.
Didier Pasamonik
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue