MIRALLES

Lot 30
Aller au lot
Estimation :
5000 - 7000 EUR
S'inscrire sur drouot.com
MIRALLES
ANA MIRALLES
DJINN
Pipiktu (T.7), Dargaud 2007
Planche originale n° 21 accompagnée de ses dix étapes préparatoires à la mine de plomb sur calque. Signée. Aquarelle et encre de Chine sur papier
32 × 41,5 cm (12,6 × 16,34 in.)

« Elle est la déesse qui prend et qui épuise Jusqu'au dernier. » Cette phrase de Jean Dufaux concentre toute la force de la présente double planche, extraite de Pipiktu, tome 7 de Djinn - album clé du cycle africain de la série. Jade vient de gagner ses galons de déesse. Chaque nuit, elle boit le philtre de l'oubli, s'offre au sorcier et éteint tour à tour le désir des guerriers groupés en meute patiente au seuil de sa case. Ici, comme chez Hugo Pratt ou Sergio Leone, la gestion des plans muets est exemplaire : le paroxysme, comme il se doit, ne peut s'exprimer que par le silence. Mais il règne sur ces images une intensité rouge feu et bleu nuit, ce bleu qui est, selon Roland Barthes, l'« état superlatif du rouge ». Entrant dans la case où la déesse va le prendre et l'épuiser, chaque homme plante en terre sa sagaie. Cette nuit-là, le dernier plan muet de l'épisode dénombre une vingtaine de ces armes de jet. Alors, une orgie dans les grandes largeurs ? Peut-être, mais relevant plus de la prostitution sacrée que du châtiment stakhanoviste - celui que subira au tome 12 du prochain cycle, après sa déchéance, l'étrange favorite Arbacane. Jeux de lumière et rythme lancinant font la force de ces deux planches.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de vente
Retourner au catalogue