BATEM

Lot 46
Aller au lot
Estimation :
6000 - 8000 EUR
Résultats avec frais
Résultat : 10 400EUR
BATEM
BATEM
MARSUPILAMI
Marsu Productions
Portrait de famille avec fleurs, illustration originale réalisée en 2017.
Signée. Aquarelle sur papier
50 × 65 cm (19,69 × 25,59 in.)

Avec la dynamique et le cadrage élégant d'un instantané à la sauvette, cette vue du nid est un modèle du genre. La Marsupilamie dispose des fleurs sous le regard attendri de son compagnon, qui lui tend un bouquet. La petite - désormais ornée de ses taches noires - attrape un papillon. Son frère jaune semble moins puéril qu'à l'ordinaire tandis que Bobo, son frère noir coiffé d'une corolle, a l'air pour une fois déconfit. « La scène vient directement d'un album, sans doute Le Papillon des cimes », précise Batem. « Mais ce type de travail, je l'exécute de tête, sans référence. Pour me forcer à me renouveler. Pour ne pas dupliquer les mêmes scènes. Et puis, j'en ai tellement croqué en dédicaces ! En outre, de telles illustrations sont d'un format nettement plus grand que les planches d'albums. Elles permettent donc aux personnages de respirer, d'ouvrir leurs ailes - et à moi aussi ! »

Un texte sur mon ami Luc Batem ? Avec grand plaisir, j'adore son travail mais en réfléchissant, je crains que ce que je dirais puisse être taxé de partialité, d'aveuglement, et pourquoi pas - en me surestimant - de népotisme. Je ne voudrais pas prendre le risque que - private joke montrant notre longue intimité - « mon ami-copain Batem » puisse être desservi par mon enthousiasme que d'aucuns pourraient juger suspect, sous prétexte-même de cette amitié. Aussi, n'écrirai je pas cet hommage, du moins personnellement, et laisserai-je place à quelqu'un dont l'objectivité est inattaquable et la parole autrement plus conséquente que la mienne « Luc, il y a bientôt 40 ans, je l'ai choisi, je l'ai formé, je l'ai lancé, je l'ai suivi, je l'ai adoubé Et il a volé seul, de ses propres ailes Dites, vous avez vu ses dernières illustrations ? Superbes, non ? Alors là ! Je ne regrette vraiment pas mon choix ! » Merci, Monsieur Franquin, de nous avoir accordé quelques précieux instants de votre immortelle éternité ! Bonne vente, ami Luc.
Marc Hardy
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de vente
Retourner au catalogue