JUILLARD

Lot 11
Aller au lot
Estimation :
15000 - 20000 EUR
Résultats avec frais
Résultat : 22 780EUR
JUILLARD
ANDRÉ JUILLARD
Le Cahier bleu, Casterman 1994
Planche originale n°18, prépubliée dans (À Suivre) n°191 de décembre 1993. Signée.
Encre de Chine et encres de couleur sur papier
30 × 40 cm (11,81 × 15,75 in.)

C'est une des scènes-clés du Cahier bleu, celle d'un dialogue tendu entre Louise, femme libre et entière, et Armand, diable séducteur et séducteur en diable, quelque peu bousculé dans sa macho attitude. On admirera le jeu délicat d'une contreplongée qui tourne légèrement autour des personnages jusqu'au départ d'Armand. Son polo couleur saumon vibre en présence du vert Véronèse du pantalon de Louise, dans un glacis de brun-gris. Il y a chez Juillard une maîtrise de la couleur qui fait de lui l'égal d'Edgar P. Jacobs, le maître à penser des couleurs de Tintin. Dans cette séquence, au mur, la reproduction d'un Mondrian, figure du mouvement De Stijl et du néoplasticisme, dont la rigueur et la science des couleurs ne peut que séduire l'adepte de la Ligne claire qu'est Juillard. D'autant de l'anagramme du peintre hollandais, Piet Mondrian, est « I Paint Modern... »

Une de mes planches préférées du Cahier bleu. L'ambiance, la distribution des noirs, les petites figurines que j'avais trouvées à l'aéroport de Rio. J'ai toujours les figurines, j'aurais dû garder la planche.
André Juillard
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de vente
Retourner au catalogue