HERGÉ

Lot 87
Aller au lot
Estimation :
70000 - 80000 EUR
Résultats avec frais
Résultat : 73 650EUR
HERGÉ
HERGÉ
HERGÉ
TINTIN
Illustration préparatoire datée de 1956, pour un calendrier.
Publication de l'illustration définitive dans Tintin belge n° 51
de la même année. Mine de plomb sur papier
37,2 × 54,1 cm (14,65 × 21,3 in.)

Les compositions d'Hergé qui rassemblent ses personnages et montrent leur plaisir d'être ensemble sont plutôt rares. Cette ronde endiablée fut créée en fin d'année 1956 pour le calendrier de l'année suivante, proposé le 19 décembre 1956 sur la double-page centrale du journal Tintin. L'hebdomadaire des jeunes de 7 à 77 ans publiait alors, depuis quelques semaines, une nouvelle aventure de Tintin intitulée Coke en stock.

Une fête de famille
C'est de fait à une véritable fête de famille qu'Hergé nous convie. En effet, il n'a invité que les meilleurs de ses enfants. Il les a évidemment rassemblés autour de Tintin et Milou, les héros qu'il a créés en janvier 1929. À l'époque, ils marchaient seuls, bardés de préjugés à l'égard d'autrui, mais depuis lors ils ont beaucoup évolué. Dupond et Dupont avaient surgi en 1933, dans Les Cigares du Pharaon. À l'époque ils étaient aux trousses de Tintin, mais au fil des épisodes ils ont mérité leur place parmi ses familiers. Apparu dans la série en 1936, dans L'Oreille cassée, le général Alcazar est de ces personnages qui se sont assuré d'emblée la sympathie du public : il est réapparu en 1944 dans Les 7 Boules de cristal, mais si Hergé l'a invité à entrer dans la ronde, c'est qu'il joue un rôle dans Coke en stock en cours de publication. La cantatrice Bianca Castafiore, entrée en scène en 1938 dans Le Sceptre d'Ottokar, a fait depuis lors de très fréquentes réapparitions dans d'autres épisodes. Elle a sauvé la vie de Tintin et de Haddock dans L'Affaire Tournesol, ce qui justifie amplement qu'elle fasse désormais partie de la famille. Le capitaine Haddock était apparu presque par hasard en 1941 dans Le Crabe aux pinces d'or, mais s'il est un homme qui a su se rendre indispensable à Tintin, c'est lui ! Nestor, au service du capitaine depuis que ce dernier s'est installé à Moulinsart, nous est connu depuis 1942, dans Le Secret de La Licorne. Quant au professeur Tournesol, dont le génie inventif a permis au capitaine d'acquérir le château, il était apparu en 1943 dans Le Trésor de Rackham le Rouge. Observons que ces deux-là sont désormais les piliers de la « famille Tintin ». On n'en dira pas tant de l'émir Mohammed Ben Kalish Ezab et de son fils Abdallah, rencontrés par Tintin en 1949, dans Au pays de l'or noir, sauf qu'Hergé les a fait revenir eux aussi dans Coke en stock et qu'on en sait déjà assez sur l'infernal galopin pour deviner qu'en dépit des tours qu'il a dans son sac il se montrera attachant. Reste Séraphin Lampion, casse-pieds professionnel (si l'on ose dire, car ce n'est pas gentil pour les assureurs) qui, depuis qu'il s'est imposé en 1955 dans L'Affaire Tournesol, s'incruste et se montre si attachant qu'Hergé considère qu'il fait partie de la famille.

Entrons dans la ronde
Avec Milou, ils sont donc douze, comme les douze mois de l'année, à s'être donné la main et à tournoyer joyeusement à la veille du Nouvel An 1957. C'est le mouvement qui assure la cohésion du groupe. On se demande qui, du cadet ou de l'aîné, entraîne les autres. Hergé met patiemment au point d'un crayon assuré les attitudes et les expressions des personnages qu'il a sélectionnés. Chacun est représenté dans sa tenue habituelle, décontractée : Tintin les manches retroussées, Haddock la pipe au bec et Milou son os dans la gueule. S'ils sont réputés inséparables, Hergé a déconnecté Dupont de Dupond et les a placés en vis-à-vis : le premier soutient le mouvement tandis que le second le subit. Tournesol suit le mouvement d'un pas alerte. Il ne s'est pas plus départi de son précieux parapluie que Dupond et Dupont de leur canne. Abdallah et son émir de père sont dans leurs vêtements traditionnels, puisqu'on ne leur en a jamais vu d'autres. Lampion est à la fête, hilare comme toujours, et le pas bien assuré naturellement. Quant à Bianca Castafiore, Hergé a choisi de la représenter dans ses atours de Marguerite, de Faust, son rôle fétiche.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de vente
Retourner au catalogue