MANARA

Lot 35
Aller au lot
Estimation :
10000 - 12000 EUR
Résultats avec frais
Résultat : 17 264EUR
MANARA
MILO MANARA
Le Parfum de l'invisible, Albin Michel 1986
Planche originale n° 48, prépubliée dans l'Écho des Savanes en 1986.
Encre de Chine sur papier
48,7 × 62,5 cm (19,17 × 24,61 in.)

Suite au succès du Déclic, L'Écho commande à Manara le récit qui paraîtra en 1986 sous le titre du Parfum de l'invisible. Dix ans avant de s'inspirer de Jonathan Swift pour sa Gulliveriana, c'est chez un autre romancier anglophone, Herbert George Wells, que l'artiste va chercher son point de départ : un docteur en physique, dadais, fleur bleue mais extrêmement ardent, a trouvé le moyen de se rendre invisible. Pour le lecteur, les figures de style variées auxquelles l'indécelable luron contraint l'héroïne de l'aventure tiendront donc du mime (très) suggestif. Ici encore, Manara jette joyeusement le libertinage par dessus les moulins et enchaîne les gaillardises sur un rythme de slapstick, avec une drôlerie à la Blake Edwards. Ces deux planches sont typiques de l'aventure. Dès la première case, l'homme invisible, insatiable, en a négligé de retirer sa casquette. Plus loin, dans un couloir d'hôtel, il fait voler le paréo de la belle et très décomplexée Miel. Miel, qui doit son nom à son goût sucré et ses traits à Kim Basinger, reviendra sous la plume de Manara pour le plus grand bonheur de ses fans.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de vente
Retourner au catalogue