André JUILLARD

Lot 23
Aller au lot
7 000 - 9 000 EUR
Résultats avec frais
Résultat : 17 864 EUR

André JUILLARD

ANDRÉ JUILLARD
LE LONG VOYAGE DE LÉNA, Dargaud 2006
Planche originale n°6. Signée.
Encre de couleur et encre de Chine sur papier
33,8 × 45 cm (13,31 × 17,72 in.)

Au milieu d'un récit d'espionnage lourd de conséquences, l'héroïne du Long voyage de Léna s'évade, se promène dans une banlieue résidentielle allemande sous un chaud soleil d'été, et décide de se baigner dans un lac, toute nue. Une planche presque gratuite, mais qui prend le temps de montrer la beauté troublante de son personnage principal. L'érotisme est discret, pas du tout tapageur, et pourtant, il imprègne toute la page.
Comme un parfum de liberté qui se mêle au sentiment de solitude éprouvée par Léna.

" Au départ, cette planche devait être muette. Mais j'ai dit à Pierre de rajouter des dialogues. Sinon, je sais par expérience que l'oeil du lecteur glisse d'une case à l'autre très vite et ne s'attarde pas sur ce genre de page. Pourtant, c'est l'une de mes planches originales préférées. J'adore travailler avec Christin. Là, nous sommes en Allemagne
de l'Est. Léna va rendre visite à un apparatchik. Pour cette séquence, nous nous sommes rendus
à l'endroit précis avec Pierre. Mais c'était en hiver ! Bref, c'est toute la magie du dessin : transformer un endroit photographié en hiver en lieu estival. Ici, je représente Léna qui se promène dans cette banlieue résidentielle par une belle journée d'été près du lac. Il y a une certaine notion de solitude. L'héroïne se baigne nue dans le lac.
Elle brave un petit interdit. J'ai pris beaucoup de plaisir à dessiner cette planche. J'avoue que cela me coûte un peu de me séparer de cette page-là. " A.J.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue