André JUILLARD

Lot 11
Aller au lot
8 000 - 10 000 EUR
Résultats avec frais
Résultat : 25 520 EUR

André JUILLARD

ANDRÉ JUILLARD
PLUME AUX VENTS
La Folle et l'assassin (T.1), Dargaud 1995
Planche originale n°19. Signée.
Encre de couleur et encre de Chine sur papier 31,9 × 45 cm (12,55 × 17,71 in.)


Voilà une planche dramatique, conçue tout en tension et en émotion. Juillard met en scène l'urgence, le fait que la vie d'Ariane ne tient plus qu'à un fil. Un fil de glace au-dessus d'une rivière gelée. En coupant la planche en deux grâce à une case horizontale centrée sur les pieds de l'héroïne qui marche sur la glace, on comprend d'emblée tout l'enjeu de l'action. L'onomatopée « KKrr » n'annonce rien de bon. Le salut viendra-t-il par la fuite ? Juillard « dézoome » dans les deux dernières images. Il prend du recul. Le lecteur prend conscience du danger à mesure qu'Ariane prend de la vitesse. Un effet de mise en scène magistral.

« Dans Plume aux vents, la suite des 7 Vies de l'Épervier, je m'étais promis de ne plus travailler avec des "bleus" de coloriage, une technique fiable mais qui a vieilli. Je me suis donc mis à la couleur directe. Je travaille avec des encres transparentes, acryliques. Dans cette planche en particulier, j'ai pu travailler les nuances de la neige et mettre en avant le spectre de la mère d'Ariane, qu'elle voit surgir, spectrale et hurlante, comme dans un rêve. Cette séquence de fuite reprend celle qui figure dans Les 7 Vies de l'Épervier. Patrick Cothias souligne ce fait par le dialogue en fin de page : "Non ! L'histoire n'a pas le droit de se répéter !" Et en effet, l'histoire ne se répètera pas » A.J.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue