MIRALLES

Lot 67
Aller au lot
Estimation :
12000 - 15000 EUR
Résultats avec frais
Résultat : 15 600EUR
MIRALLES
ANA MIRALLÈS
DJINN
Africa (T.5), Dargaud 2021

Illustration originale publiée dans le
cahier graphique de la nouvelle édition de
l'album à paraître
Signée. Encre de Chine
et aquarelle sur papier

47,2 × 40,2 cm (18,58 × 15,83 in.)

Jade incarne la déesse Anaktu. Chaque mythologie a besoin d'un lieu propre où s'établir, une dimension élevée, depuis laquelle les dieux peuvent observer les passions humaines : le plaisir, la douleur, la perte, le temps et la mort. Parfois, ils s'impliquent dans leurs affaires, d'autres fois ils se cachent derrière leur nature inextricable. Jade trouve son Olympe dans la jungle impénétrable de l'Orushi. Son nectar est le sang, sa passion favorite, la revanche. Elle souffre d'une métamorphose diabolique. Il semble qu'elle soit habitée par une des nombreuses formes de la Déesse Blanche primitive. Sa beauté et son arrogance autant que son indifférence aux passions humaines la rendent plus inaccessible, mystérieuse, désirable. Son piédestal grandit et le mystère impénétrable de sa nature se fond dans un érotisme destructeur de plaisir et de mort. Son corps se diffuse dans la rivière et baigne tout, personne n'échappe à son influence. La folie qui la domine est une mission que rien n'arrête.

Voici les prémisses qui nourrissent ma créativité. J'essaie d'être franche et délicate avec les formes et les couleurs. Je cherche à ce que le personnage se démarque avec puissance d'un fond nébuleux, comme l'esprit de ceux qui souffrent de son influence. Le tatouage est cérémonial, conçu pour embellir son corps. Son attitude, sévère, sans une once de pitié. Sa posture majestueuse, provocante, arrogante. Jade est une déesse terrible.
Ana Mirallès
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de vente
Retourner au catalogue